Dream Theater - Awake
Genre :
Progressive Metal
Année :
1994
Titres :
1 - 6:00
2 - Caught in a Web
3 - Innocence Faded
4 - A Mind Beside Itself: I. Erotomania
5 - A Mind Beside Itself: II. Voices
6 - A Mind Beside Itself: III. The Silent Man
7 - The Mirror
8 - Lie
9 - Lifting Shadows Off a Dream
10 - Scarred
11 - Space-Dye Vest
Awake est une oeuvre de DREAM THEATER. Disque de Progressive Metal, cet album est paru en 1994. Après le succès d'Images & Words, l'album qui a aidé le groupe à percer au niveau international, Dream Theater sort son nouvel album Awake. Dans la lignée de ses prédécesseurs, la technique au service du feeling. Il s'agit du dernier album pour Kevin Moore. Derek Sherinian l'a remplacé sur la tournée de l'album après avoir arrêté sa collaboration avec Alice Cooper. Les soixante quinze minutes de l'album sont réparties en onze titres dont une longue pièce divisée en trois chansons (A Mind Beside Itself est un morceau divisé en trois parties : Erotomania, Voices et The Silent Man). Le son est moderne et agressif. Le fait que John Petrucci utilise pour la première fois une guitare 7 cordes. L'album commence par 6:00, un morceau énergique avec une rythmique syncopée entourée par une guitare sept cordes. Ce morceau d'introduction donne le ton de l'album et se poursuit sur Caught In A Web avec son refrain accrocheur. Innocence Faded change de ton. Tout en étant très technique, le morceau offre du feeling, ce qui caractérise à la fois l'album et le groupe. Ensuite vient la trilogie appelée A Mind Beside Itself, composée de trois morceaux de styles différents, qui définissent le style musical du groupe. Le groupe exhibe ses qualités techniques dans l'instrumental Erotomania. Voices révèle l'aspect progressif du groupe. Enfin The Silent Man es d'un registre plus calme, la technique laissant la place aux mélodies. The Mirror est une version allongée du court instrumental Puppies On Acid, que l'on peut notamment entendre sur l'album Once in a LIVEtime. Le morceau suivant, Lie, est le morceau le plus heavy de l'album. Il a été le premier single de l'album (avant Caught In a Web et The Silent Man). On remarque d'ailleurs sur le clip que Kevin Moore avait déjà quitté le groupe et Derek Sherinian ne l'avait pas encore remplacé. Lifting Shadows Off A Dream est le deuxième morceau calme de l'album. Il s'agit aussi d'un des rares morceaux du groupe dont les paroles ont été écrites par John Myung. Le dernier morceau Space Dye Vest a un statut particulier. Il s'agit du seul morceau du groupe qui a été entièrement composé par un seul de ses membres, en l'occurrence Kevin Moore. Mike Portnoy, qui a longtemps été la voix officielle du groupe, a plusieurs fois déclaré que le morceau n'était pas un morceau de Dream Theater, mais de Kevin Moore . Ceci explique que le groupe n'a jamais joué le morceau en concert avant le 23 Janvier 2011 au Tarrytown Music Hall. Rien ne dit que la décision de jouer ce morceau soit lié au récent départ de Mike Portnoy du groupe le 8 Septembre 2010.
Du même groupe: i
Dream Theater - AwakeDream Theater - Train of ThoughtDream Theater - Six Degrees of Inner TurbulenceDream Theater - Black Clouds & Silver LiningsDream Theater - Falling Into InfinityDream Theater - Images and WordsDream Theater - Metropolis, Part 2: Scenes From a MemoryDream Theater - OctavariumDream Theater - A Dramatic Turn of EventsDream Theater - Systematic ChaosDream Theater - When Dream and Day Unite